Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 13:48

Voir le jour se lever

Et mes rêves se diluer.

Il y a, dans le ciel, un gout de nuit

Qui ne veux pas s’en aller.

Apprendre la mort de mon premier amour,

Sur un faire-part de papier journal

Ephémère et dérisoire.

Voir ainsi ma jeunesse s’éloigner

Comme une ile noyée

Du brouillard des années passées

Vivre sa vie, éternel sans papier,

Sur une coquille de noix, chahutée…

De mille naufrages, être rescapé

Et remonter, sans gouvernail, un fleuve

Dont le timonier sans boussole

Est un homme de paille.

Suivre le destin lunatique

D’une erratique croisière,

Autour de balises inutiles et sans lumière

Se dire que, décidément,

Le café n’a aucun gout ce matin

Et, entendant le chat sous l’édredon

Caresser de sa patte

Ses oreilles de velours….

Comprendre que la journée insipide

Sera longue jusqu’au soir

Car, en plus, il va pleuvoir.

Lastirokoi  © 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by lastirokoi - dans TEXTES NOIRS ET BLEUS
commenter cet article

commentaires

Marianne 20/10/2012 21:32


Emouvant, votre partage, qui vient nous chercher dans ce qu'il y a de plus fragile chez l'humain et le désarroi que nous pouvons tous percevoir. C'est vrai que lire le nom d'un(e)
aimé(e) lointain(e) en rubrique des disparus a quelque chose de brutal.


Je vous envoie mes amitiés.

Le Blog De Lastirokoi

  • : LASTIROKOI SORT DE SA RESERVE
  • LASTIROKOI SORT DE SA RESERVE
  • : Retranché dans ses fôrets et sous son tipi ou il y a l'ADSL (ben oui ça t'étonne?), un indien qui ne comprend plus grand chose au monde civilisé... Il réagit à chaud ou à froid et vous emmene dans son monde de textes, de poêsies et de photos. N'hésitez pas à réagir vous aussi... il faudrait plein de petits indiens qui diraient "merde"aux cons et bravo aux autres... (je te raconte pas le boulot, il y a tellement de cons). bonne visite Last Irokoi
  • Contact

Texte Libre

Archives